Livraison et emballage cadeau offerts dès 70 € d'achat

#LaVieBastide avec Charlotte Faillard, alias « French Ballerina »

Dans la famille Faillard, l’amour pour Aix-en-Provence se transmet depuis sept générations. Charlotte Faillard est une passionnée. Elle voue un réel amour pour sa ville et la Provence pour lesquelles elle défend l’histoire et le patrimoine au quotidien. Danseuse professionnelle, elle vit son art comme un chemin itinérant vers le bien-être et l’amour de soi. C’est dans la bastide familiale qu’elle a créé son studio de Gyrotonic, une méthode douce de mouvements circulaires visant à améliorer nos conditions physiques et mentales. Entre tradition et modernité, elle a trouvé son équilibre et nous livre quelques secrets bien gardés.

 

Vous êtes danseuse professionnelle et vous avez ouvert votre propre studio au sein de la bastide familiale. Qu’apporte un tel lieu à votre art ?

J’ai créé un studio de Gyrotonic dans notre bastide familiale car c’est un lieu chargé d’histoire, datant du 18e siècle. Avec mes sœurs et mon frère, nous sommes la 7e génération à habiter ici. La bastide est située en plein centre ville d’Aix-en-Provence et pourtant on a l’impression d’être à la campagne dès notre entrée. Il y a un grand jardin, des arbres centenaires qui nous font de l’ombre pendant tout l’été, c’est très agréable de travailler là-bas. Nous sommes également en contact avec la terre et la méthode que j’enseigne est liée au bien-être, au fait de se ressourcer et de se concentrer sur soi. La bastide familiale est donc en totale adéquation avec mon art.

Charlotte Faillard interviewée par Bastide

 

Peut-on donc dire que chez vous l’art est une histoire de famille ?

Oui c’est une vraie histoire de famille. Ma maman est artiste peintre, elle est assez reconnue au Japon et dans le monde. C’est une artiste provençale qui peint au couteau. Nos parents nous ont toujours éduqué avec cette dimension artistique. Ils ont toujours voyagé et nous ont emmené avec eux. Avec mes sœurs et mon frère, nous avons librement laissé place à nos expressions artistiques depuis notre enfance. Petits déjà, je me souviens qu’ensemble nous imaginions et réalisions des spectacles pour n’importe quelle occasion.

 

Parlez nous de votre attachement pour Aix-en-Provence…

Aix-en-Provence est une ville magnifique qui m’inspire, c’est ici que se trouvent mes racines. J’aime son parfum, ses couleurs, son atmosphère et sa luminosité si particulière. Ces dernières années, Aix a beaucoup changé, elle s’est modernisée. Avec notre famille on se bat pour préserver l’histoire de notre ville et ses traditions. La modernité a du bon, mais le changement doit se faire avec conscience, en conservant certains ancrages. Aix c’est ma terre, j’ai besoin d’être ici auprès de ma famille. Je me positionne comme ambassadrice de cette ville, je n’y peux rien, c’est magnétique.

Charlotte Faillard interviewée par Bastide

 

Quel est votre odeur préférée de la Provence et pourquoi ?

La lavande, sans hésitation ! C’est toute mon enfance. Ma grand-mère avait des plants de lavande. Nous attendions la fin de l’été pour les faire sécher et faire des petits sachets. Il y avait le temps de préparation, faire sécher ces petits grains de lavande, le temps que je passais avec ma grand-mère, le temps passé à coudre les petits sachets et celui à la maison à se souvenir de ces merveilleux moments.

 

On vous connaît aussi sous le joli nom de « French Ballerina », que signifie-t-il à vos yeux ?

Je crois que c’est la première fois qu’on me pose cette question. J’ai commencé la danse assez tard, à l’âge de 11 ans. J’ai eu la chance d’avoir le corps doté pour apprendre facilement. Puis, je suis partie un an aux Etats-Unis, à Portland dans l’Oregon et à l’époque tout le monde m’appelait « French Ballerina ». Quand il a fallu que je trouve un nom pour mon compte Instagram notamment, j’ai tout de suite pensé à ce nom qui me collait parfaitement à la peau.

Charlotte Faillard interviewée par Bastide

 

Vous défendez la danse comme étant un art à la fois moderne et traditionnel. Comment avez-vous trouvé cet équilibre ?

Trouver son équilibre c’est avoir le pouvoir de lâcher prise. Pour moi la danse est un mariage entre la tradition et la modernité. Je pense que chaque art a besoin d’une structure et de fondations comme une maison. Ces fondations sont les mêmes de génération en génération. L’idée est simplement de les réadapter dans son quotidien, de faire en sorte que tout fonctionne avec joie, passion, paix, sérénité et amour. En tant que danseuse, j’ai connu des souffrances physiques parce que je poussais mon corps au delà de ses limites. J’ai appris que l’on pouvait préparer son corps et augmenter ses capacités en repoussant ses limites physiques et mentales. Nos limites sont nos peurs, si nous les repoussons nous avançons mieux dans la vie. Aujourd’hui, j’arrive à trouver mon équilibre grâce à cela. C’est ma vision de la danse et je crois que c’est mon devoir de changer l’image parfois rigide de la danse. Je voulais rendre la danse classique accessible, pour tout ceux qui ont un jour rêvé de pratiquer cet art. Réaliser ses rêves c’est se respecter et c’est avoir de l’amour pour soi. French Ballerina c’est une invitation à réaliser ses rêves.

Charlotte Faillard interviewée par Bastide

 

En dehors de la danse, avez-vous un rituel quotidien pour prendre de soin de vous et que vous aimeriez partager avec nous ?

Je suis quelqu’un de très spirituel. J’ai découvert la méditation et depuis je médite presque tous les jours. Cela m’aide à m’apaiser et à me ressourcer.

 

Une danseuse doit se sentir en totale harmonie avec son corps. Avez-vous un secret de beauté à nous dévoiler ?

Oui, j’en ai même plusieurs. Chaque matin je bois du jus de citron pressé et je mange un avocat quasiment tous les jours. Ensuite, je fais des gommages à sec. C’est très bon pour la peau et pour réduire l’effet peau d’orange. Je mets de la crème pour le corps chaque soir également et je prends le temps de bien le faire. La qualité des produits compte énormément à mes yeux.

 

Enfin, quel est votre produit préféré Bastide et pourquoi ?

J’aime beaucoup la crème soin pour les mains Figue d’été. Je suis complètement séduite par sa texture et son parfum.

Charlotte Faillard interviewée par Bastide

Propos recueillis par Marine Astor

www.frenchballerina.com

@frenchballerina

Fermer